Au XVIIe, le commerce triangulaire et ses pendants, l’esclavage et la traite, prennent leur essor : ils reposent sur l’échange de produits manufacturés européens en Afrique pour acheter des esclaves, les transporter dans les Indes occidentales et ramener les produits des plantations comme le sucre, le tabac ou le coton (qui, au Royaume-Uni, représentait environ 80 % du revenu extérieur de la Grande-Bretagne). Les esclaves sont alors transportés sur des navires négriers dans des conditions épouvantables jusqu’aux Amériques ou aux Caraïbes et échangés contre du sucre, du café ou du coton.

I. Les origines du courant abolitionniste

II. La Révolution française et les « Noirs »

  1. Le soulèvement des esclaves de Saint-Domingue : la révolution haïtienne et la première abolition
  2. Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage dans les colonies françaises

III. Traite négrière et esclavage : interdire l’un pour tuer l’autre

  1. De l’abolition de la traite …
  2. …à celle de l’esclavage

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.