Les sports d’hiver sont à l’origine de très importants aménagements qui ont contribué à la mise en valeur des zones de montagne. Le poids économique de ce secteur du tourisme est tout à fait considérable. Pour une durée moyenne de six jours en station de ski le montant dépensé pour une famille de quatre personnes se situe entre 2000 et 2500 €. Le nombre de journées/skieurs serait de 55 millions.

Ces aménagements ont été conçus à partir de petits villages de montagne qui vivaient d’élevage avant de développer l’économie du tourisme. Des infrastructures d’accueil pour les vacanciers ont été construites, des pistes pour le ski de descente ouvertes à flanc de montagne.
Cette activité touristique est très dépendante des aléas climatiques, notamment en matière d’enneigement. Le réchauffement climatique, la volonté des responsables des stations de sports d’hiver d’élargir leur période d’activité ont conduit à développer l’enneigement artificiel, et à ouvrir des pistes en haute altitude.
Cela n’est pas dénué de conséquences sur l’environnement, les paysages, et l’équilibre naturel des zones de montagne. (Biodiversité, faune, flore).

Questions

  1. Quels sont les avantages de la France en matière de sports d’hiver ? (Document 1)
  2. Quels sont les facteurs économiques qui affectent la fréquentation touristique du domaine skiable français ? (Document 2)
  3. Quel est le poids de l’activité touristique en matière d’emploi dans la région Rhône-Alpes ? (Devenue Auvergne Rhône-Alpes en 2015). (Document 3).
  4. Quels sont les atouts de la station Alpe d’Huez qui sont mis en avant dans le document 4 ?
  5. De quelle nature sont les travaux qui ont été réalisés sur le territoire de la station ? (Document 5).
  6. Quelles sont les motivations des responsables de la station ?
  7. Quelles sont les différents arguments des opposants ?
  8. Ce type d’aménagement s’inscrit-il dans une perspective de développement durable ? Justifiez votre réponse.

En complément l’album de Jean-Marc Kiener consacré à la montagne sur Clio-photo
En complément l’album de Jean-Marc Kiener consacré à la montagne sur Clio-photo

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.