Ce quizz aide un élève de seconde à se former à l’art médiéval et à réviser. Il inclut une vision critique de la notion roman-gothique à partir d’un texte de Florian Mazel. Il n’inclut pas les explications nécessaires de l’enseignant sur des concepts comme le sens de la lumière dans les édifices gothiques. Il est compatible Moodle, Pronotes, etc.


Ce quizz est réalisé sous le logiciel canadien Hot Potatoes. Pour résoudre le casse-tête des liens relatifs ou absolus des images en gagnant du temps de production et en facilitant l’utilisation, on a exclusivement utilisé des images en ligne. Le quizz est donc inutilisable hors-connexion.

  • Pour une implémentation sur une page Moodle, créer une ressource paquetage SCORM sur la page de la classe et de faire glisser la version SCORM du quizz.
  • Pour une implémentation Pronotes, aller dans le cahier de texte et ajouter à la liste des tâches de l’élève (pour le jour ou la prochaine fois) le fichier HTML consultable sur un navigateur.
  • Pour modifier le quizz, ouvrir le fichier JQZ sous Hot Potatoes.


Pourquoi ne pas avoir produit ce quizz sous format Moodle ?
Moodle a été imposé aux enseignants par des non-enseignants. Quand ce système remplace la plate-forme (par exemple Claroline ou tout autre ENT) propre à un établissement, l’enseignant perd le bénéfice des activités interactives réalisées au format propriétaire du système précédent. L’utilisation de Hot Potatoes permet donc de conserver le retour légitime de ses investissements en évitant d’investir dans la production d’exercices Moodle, ce qui pourrait être voué à l’obsolescence dans cinq ou dix ans, au prochain changement de politique gestionnaire. Il est donc réaliste et pragmatique de ne pas produire d’activités Moodle.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.