Les deux premiers sujets ont été données au choix lors d’une composition et leur proximité est voulue pour des raisons pédagogiques. Le troisième sujet a été donné dans une épreuve de rattrapage pour les absent chroniques et n’aurait jamais été posé sans la nécessité de rendre inutile l’absentéisme tactique en trouvant des sujets proches pour prévoir deux DS de rattrapage. Les conclusions peuvent évidemment être raccourcies ou simplifiées. La similitude d’arborescence d’un sujet à l’autre invite les élèves à prendre conscience des techniques de mise en forme et de démonstration. Les plans et problématiques changent. Pas les faits.

On a ajouté  une version rédigée de la première partie (I – Le monde vu des EU en 1918 – Les héritages du passé) . Ce développement permet d’aborder la question concrète de la rédaction d’un texte lorsqu’il fait allusion à des faits qui demeurent antérieurs à la chronologie. Le présent texte correspond à la première partie des autres sujets. On a laissé l’introduction générale du sujet sur 1918 pour mieux comprendre la mécanique de la composition. A priori, on serait tenté de croire qu’un sujet sur 1918 plutôt que 1919 serait juridiquement risqué au bac (risque d’annulation en TA). Le but n’est pas de proposer un sujet de bac mais de comprendre les subtilités techniques qui permettent qu’un sujet soit légèrement différent d’un autre.

1 – Les EU et le monde en 1918

2 – Les EU et le monde à la fin de 1919

3 – L’idéalisme wilsonien

Les modèles présentés sont des plans construits à partir de cartes heuristisques (format .mm) exportées sous Freemind vers un format HTML-Javascript. On peut donc plier et déplier chaque plan à l’envi à condition de les télécharger sous forme ZIP pour les lire en local.

Les fichiers mm peuvent permettre aux collègues d’ajouter à l’arborescence des niveaux de détail, rédigés ou non.

 

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.