En géographie, à partir d’une étude de cas (Mexico, Le Caire, Los Angeles, Shanghai…), on généralise des notions à différentes échelles.
Ces notions peuvent être retrouvées et commentés dans un texte à partir des informations qu’il donne, réutilisées dans une composition avec des exemples précis et personnels ou réappropriées dans la légende d’un croquis pour toutes celles qui sont spatialisables.

I – L’urbanisation à l’échelle mondiale:

  • Le monde aujourd’hui connait une transition urbaine: Transition urbaine, Passage d’une distribution géographique essentiellement rurale à une distribution essentiellement urbaine de la population. Le taux d’urbanisation augmente aux échelles mondiale et nationale (proportion de citadins dans la population totale).
  • On constate que les villes sont hiérarchisées en fonction de leur importance démographique ou économique. Elles connaissent un processus de métropolisation.

Métropolisation : processus de concentration de la population, des activités et des pouvoirs de commandement dans de grandes villes « centrales » les métropoles.
Métropole : grande ville exerçant une forte centralité sur un territoire et regroupant des fonctions de commandement financières, administratives, économiques et culturelles à son échelle. Marseille est une métropole régionale, Madrid une métropole nationale et New York une métropole internationale.
Mégalopole: vaste ensemble d’agglomérations = conurbation = espace urbain immense discontinu qui comprend des poches de richesse et de pauvreté, des espaces verts, des espaces de réserve mais caractérisé par le fait qu’il est « un centre moteur de l’économie mondiale » (Laurent Carroué).
On appelle archipel mégalopolitain mondial (AMM) l’ensemble des espaces suivants:

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.