Etude de cas permettant un travail en groupe (en parallèle avec deux autres études de cas sur l’émigration irlandaise et l’émigration britannique) précédant une restitution orale en classe entière et la rédaction d’une synthèse organisée à la maison.

Dans le chapitre introductif La Place des Européens dans le peuplement de la Terre, le second volet de la question porte sur l’étude de l’émigration d’une population européenne vers d’autres continents au XIXème siècle.Les études peuvent porter sur les Britanniques, les Irlandais, les Italiens…
Il est donc ici possible de faire travailler les élèves en groupes sur différentes études de cas et de mettre en commun par la suite les résultats des analyses. Les élèves peuvent ensuite rédiger une synthèse organisée à la maison en utilisant le tableau rempli en classe.
Pour les Italiens, les ressources pour la classe indiquent qu’à la fin du XIXe siècle, les Italiens forment le groupe de migrants le plus nombreux, illustrant la domination des populations d’Europe du sud parmi dans les flux migratoires à partir des décennies 1880-1890. 7 millions d’Italiens traversent l’Atlantique entre 1871 et 1914 mais, à la différence des Irlandais, ils ne se rendent pas tous aux États-Unis. Un quart d’entre eux, originaires majoritairement de l’Italie du Nord, préfèrent l’Amérique du sud, surtout l’Argentine et le Brésil.


Angiolo Tommasi, Gli emigranti (1896).

Le PDF cliquable en vignette

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.