Présentation : je vous propose une activité en classe, sur la bataille d’ Iwo Jima, qui peut être utilisée dans le cadre de l’enseignement de spécialité. A priori, elle cadre mieux avec le thème Histoire et Mémoire (Spé Term)  dans l’axe 1, « Histoire et Mémoire des conflits », mais je viens de l’utiliser en Spé 1ere, dans le cadre du cours sur l’information en temps de guerre. Il s’agissait de compléter le cours qui fait une part belle à la question de la propagande par un point plus spécifique : l’image iconique et les traces qu’elle laisse dans la mémoire.

Durée : puisqu’il s’agissait pour moi d’un complément de cours, j’ai calibré pour que l’activité soit faite en 1H. Il y aurait bien des possibilités d’approfondir, en utilisant davantage le film de Clint Eastwood, « Mémoires de nos pères ». J’ai indiqué aussi en fin d’article deux autres pistes pour prolonger la réflexion.

Supports : poly pour les élèves (détaillé dans la suite de l’article) + Mémoires de nos pères de Clint Eastwood + épisode 8 de The Pacific

Documentation : un article de Laurent Tessier dans Transhumances IX, p. 233-244 + Le labo 1 (publication des clionautes, auteur JP Meyniac) , nov 2007 + article du Nouvel Obs , le drapeau rouge sur le Reichstag

Déroulé
  • On commence par regarder le début du film de 3:40 à 5:10. Les élèves ont un poly. C’est leur doc 1 (image + transcript)

Transcript scène d’ouverture de Mémoires de nos pères (+/-3:40-4:40). Film de Clint Eastwood -2006

« Beaucoup de gars que j’ai connus n’ont jamais parlé de ce qui s’est passé là-bas, sans doute parce qu’ils essaient de l’oublier. Ils ne se sont jamais considérés comme des héros. Ils sont morts, sans gloire. Personne ne les a pris en photo. Seuls leurs copains savent ce qu’ils ont fait. J’ai dit à leurs parents qu’ils sont morts pour leur pays…je ne suis pas sûr que c’était le cas. D’ailleurs il y a eu plein d’autres photos prises ce jour-là, mais que personne n’a voulu voir. Ce qu’on voit et ce qu’on fait à la guerre, la cruauté, est impensable. Mais d’une façon ou d’une autre, il nous faut y trouver un sens, et pour ça il nous faut une vérité facile à comprendre. […] La bonne photo peut faire gagner ou perdre une guerre. Regardez le Vietnam, la photo de cet officier sud-vietnamien faisant sauter à bout portant la tête de ce Viêt-Cong. C’était fini, on avait perdu la guerre. »

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.