Dans le but d’expliquer aux élèves l’idéologie nazie, voici une proposition d’étude documentaire basée principalement sur des extraits de Mein Kampf accompagnés d’un questionnaire. Les extraits de cet ouvrage, délicat à aborder, sont disponibles sur Cliotexte.

Le nazisme, sa montée, son pouvoir et son idéologie

La curiosité des élèves face à ce texte est réelle et les questions peuvent s’avérer nombreuses au fil de la séance consacrée aux totalitarismes. Il s’agit par cette étude de leur faire comprendre la nature raciste et antisémite du nazisme de manière cadrée.

Par conséquent :

Le but par cette étude est de comparer les écrits et la mise en oeuvre politique dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir le 30 janvier 1933 à travers quelques thèmes volontairement sélectionnés.

  • Les extraits sont volontairement courts afin d’aller à l’essentiel.
  • Les thèmes choisis ont été limités en particulier en ce qui concerne l’antisémitisme qui peut (et doit) faire l’objet d’une étude à part entière. Ainsi ici il n’est pas question ici d’étudier la mise en oeuvre de la Solution Finale mais plutôt de voir la logique de base qui l’a amené.
  • Pour la mise en œuvre : il est possible de répartir les élèves en groupe, de les faire travailler chacun sur un thème en amont et procéder ensuite à une mise en commun. Par conséquent en fonction de la taille de la classe, on peut augmenter le nombre de thèmes à l’étude.

Les documents disponibles sont :

  • la version élève du questionnaire
  • la version professeur du corrigé
  • un choix d’images destinées à être projetées : une photo du congrès de Nuremberg + une couverture de magazine, signée Ludwig_Holwein et datée de 1938

L’IDÉOLOGIE NAZIE ET SON CONTENU

[ Adolf Hitler Mein Kampf, 1925 -traduction française des Editions latines, 1934, extraits ]

Thème 1 : le peuple et la race (concept nazi 🙂

« L’Etat populaire doit instaurer la race au centre de la vie et prendre soin de la garder pure (…), veiller à ce que seuls les individus bien portants aient des enfants. Car la pire faute est d’en mettre au monde lorsqu’on est malade ou malsain; rien n’est alors plus honorable que de s’en abstenir. De même, il faut tenir pour répréhensible de priver la nation d’enfants bien portants. C’est là que l’Etat populaire doit se comporter en protecteur d’un avenir millénaire, devant lequel les désirs et l’égoïsme sont insignifiants et n’ont qu’à s’incliner (…). Un État populaire doit, par conséquent, ne pas tolérer que le mariage reste un perpétuel outrage à la race, mais au contraire le consacrer comme une institution appelée à produire des êtres faits à l’image du Seigneur, et non pas des monstres mi-hommes, mi-singes. »

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.