Le plateau de Saclay c’est cinq mille hectares, dont 3 100 de terres agricoles, des universités qui concentrent 13 % des effectifs de la recherche française, le tout à moins de 20 kilomètres de Paris… Le plateau de Saclay c’est donc un espace où cohabitent des vocations agricole et scientifique, espace dans lequel l’Etat a projeté son ambition de « faire émerger un écosystème de l’innovation de rayonnement mondial », selon le projet Schéma de développement territorial de Paris-Saclay adopté le 13 janvier 2012 afin d’un faire un cluster qui rivaliserait avec Oxford ou Cambridge. Enfin, le plateau de Saclay c’est un des sept territoires de projets du Grand Paris.

Quelles sont les dynamiques majeures du plateau de Saclay, territoire de proximité (échelles locale et régionale) ? Quels sont les enjeux et les acteurs de son aménagement ? Quels changements dans ce territoire de notre quotidien dans le cadre du Grand Paris ?

Cette séquence a été en partie réalisée à partir du site internet de la Société du Grand Paris :
https://www.societedugrandparis.fr/

I. L’aménagement du plateau de Saclay dans le cadre du Grand Paris

  1. Présentation du plateau (nature, principales caractéristiques, etc.)
  2. L’aménagement du plateau, territoire de projet du Grand Paris, et l’opération Campus
  3. Les acteurs du projet
  4. Un projet ambitieux pour l’avenir du territoire mais qui suscite des résistances locales
  5. Bilan et effet de l’aménagement

II. Acteurs et enjeux de l’aménagement du territoire en Ile-de-France avec le Grand Paris et à l’échelle locale

  1. Qu’est-ce que l’aménagement du territoire ?
  2. Qui sont les acteurs de l’aménagement à l’échelle locale ?
  3. Quels sont les enjeux de l’aménagement à l’échelle locale ?

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.