Les valeurs de la République

La proposition suivante est conçue pour être menée dans le cadre d’un cours d’une heure d’enseignement moral et civique en classe de Première générale.

Elle se compose de deux temps bien distincts (et que l’on peut tout à fait inverser).

Le premier temps vise à replacer la place qu’occupent trois libertés (liberté de religion, liberté de conscience et liberté d’expression) dans le droit français. C’est une approche juridique et historique qui est ici privilégiée en s’appuyant essentiellement sur deux articles de la DDHC, afin d’en faire comprendre les origines aux élèves et aussi la valeur particulière qu’ils contiennent dans le droit français.

Le deuxième temps vise, à partir de dessins humoristiques de Plantu, à privilégier de manière indirecte les réactions des élèves face au tragique événement du 16 octobre et de manière plus générale face aux menaces qui peuvent compromettre l’exercice des libertés fondamentales.

Le but est de s’appuyer sur le dessin de presse, sans intention caricaturale, pour libérer la parole de l’élève. Le choix des dessins permet aussi d’aborder les liens complexes entre les trois libertés étudiées. En conséquence, les dessins choisis sont souvent ceux privilégiés par les manuels scolaires et peuvent être connus des élèves. Il est possible de proposer d’autres dessins et d’étoffer ainsi le choix offert aux élèves.

Le but n’est toutefois pas de proposer une étude de ces dessins pour eux-mêmes mais plutôt de susciter la réaction des élèves (d’adhésion, de rejet, d’incompréhension…). La reprise par le professeur mais aussi les réactions des autres élèves de la classe quant au choix du dessin et surtout aux justifications apportées par chacun d’entre eux joueront un rôle important dans la réussite (ou l’échec) de cette séance. Celle-ci qui n’est qu’une proposition bien modeste par rapport aux enjeux que revêtent ces questions.

A. Des libertés fondamentales dans le droit français issues de l’histoire

Document 1 :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.