Les lieux de mémoire des guerres dans une ville, l’exemple de Rouen, qui peut servir pour élaborer le même type de parcours pédagogique dans une autre ville. Ce travail a été réalisé pour le service éducatif Rouen ville d’art et d’histoire.

Problématique

Quelles commémorations à Rouen pour quelle mémoire des conflits ?

Rouen a subit depuis un siècle et demi 3 conflits, la guerre de 1870 et l’occupation prussienne, la première guerre mondiale et la seconde guerre mondiale.
Des Rouennais ont par ailleurs participé à d’autres conflits, liés à l’expansion coloniale ou à la décolonisation, en particulier la guerre d’Algérie.

La ville n’a pas été impliquée de la même façon dans ces conflits et leur mémoire aujourd’hui est différente.

On peut laisser de côté la guerre franco-prussienne, trop ancienne et ne suscitant plus aujourd’hui de commémorations.

Notre itinéraire nous permettra d’évoquer à travers plusieurs lieux de la ville la mémoire des guerres et nous amènera à nous interroger sur les différentes problématiques des commémorations. De quoi veut-on se souvenir à travers ces monuments ou ces lieux, pourquoi se souvenir, comment se souvenir ?

A partir de cette problématique, on peut construire une séquence applicable à d’autres villes.
Documents joints :
– le fichier pdf du site internet, aujourd’hui indisponible
– le questionnaire et ses réponses
– le texte de Guibert de Nogent sur la persécution des Juifs à Rouen en 1095

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.