Des pays comme le Kenya et l’Éthiopie se spécialisent dans l’horticulture, comme l’Équateur ou la Colombie, la région centrale de l’Inde. Ces fleurs sont produites en utilisant une main d’œuvre à bas coût, des ressources en eau et des espaces fertiles et bien entendu des moyens importants en transport et chaîne du froid.

Dans le manuel de géographie des terminales de Belin on trouve en introduction du chapitre sur l’Afrique une photographie d’une usine à fleur » au Kenya. Ce pays représente près de 25 % du marché mondial de la rose coupée.

Les fleurs en Afrique

http://peres-blancs.cef.fr/fleurs_afrique.htm

Les conséquences du développement de la culture des fleurs au Kenya et en Éthiopie

Kenya : les fleurs du mal

http://www.afrik.com/article14946.html

http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=2630