Un texte permettant d’évoquer les changements en Chine après Mao (années 1980). Texte extrait des Cygnes sauvages de Jung Chang

Commentaire : Une Chine modernisée ?

Vous montrerez en quoi ce document (texte ci-dessous) illustre les caractéristiques de la Chine après Mao

« Entre 1983 et 1989, je [Jung Chang] suis retournée en Chine chaque année pour voir ma mère. Ce qui m’a sans doute le plus frappée, c’est l’extraordinaire amoindrissement d’un élément qui caractérisait sans doute le mieux l’époque de Mao: la peur. Au cours du printemps 1989, j’ai voyagé en Chine afin de faire des recherches pour ce livre. J’ai assisté aux prémices des manifestations, de Chengdu [la ville où vit sa mère] à la place Tiananmen. Je me suis rendue compte que les Chinois avaient oublié la peur au point que, parmi les millions de manifestants, rares étaient ceux qui percevaient le moindre danger. La plupart d’entre eux furent pris au dépourvu quand l’armée ouvrit le feu sur eux. De retour à Londres, j’arrivai à peine à croire au massacre qui se déroulait sous mes yeux, sur l’écran de ma télévision. Était-il possible que ce carnage eût été ordonné par l’homme que moi-même et bien d’autres considérions comme notre libérateur ? La peur ressurgit alors mais sans l’intensité et la force paralysante qui la caractérisaient du temps de Mao. De nos jours, dans les réunions politiques, les gens critiquent ouvertement les leaders du parti en citant leurs noms. Le courant de libéralisation est irréversible. Pourtant le regard de Mao plane toujours sur la place Tiananmen. Les réformes économiques des années 1980 ont entraîné une amélioration sans précédent du niveau de vie des Chinois, en partie grâce au commerce et aux investissements internationaux. Partout en Chine, les fonctionnaires et la population accueillent les hommes d’affaires étrangers avec un empressement non dissimulé. En 1988, lors d’un voyage à Jinzhou, ma mère logea dans un petit appartement sombre et primitif de Yulin, voisin d’un dépotoir. En face s’élève le meilleur hôtel de Jinzhou où des repas somptueux sont servis chaque jour à l’intention d’investisseurs étrangers potentiels. Un jour, ma mère vit un de ces visiteurs sortir d’un banquet, au milieu d’une cour de flagorneurs auxquels il était en train de montrer des photographies de sa luxueuse maison et de ses voitures à Taïwan. C’était Yao-han, le superviseur politique du Guomindang dans son école, responsable de son arrestation quarante ans plus tôt. »

Extrait de Jung Chang, Les cygnes sauvages, éd. Plon, 1992, p. 633

Extrait du film de JM CARRE (Chine 1911 2013 Le Nouvel Empire) sur le rôle de DengXiaoping) : voyage aux Etats Unis, les évènements de Tien Anmen 1989 …

Eléments de correction

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.