La situation humanitaire dans le nord du Mali reste préoccupante. À l’extrême nord-est, les déplacés manquent d’eau et de nourriture. Le CICR et la Croix-Rouge malienne s’efforcent de répondre aux besoins les plus urgents des populations touchées par le conflit. . « Le pays fait face à une situation humanitaire difficile », affirme Jean Nicolas Marti, chef de la délégation régionale du CICR pour le Mali et le Niger. « Dans le nord, l’accès à l’eau potable demeure une préoccupation majeure, tant pour les populations récemment déplacées de Tin Zaouatène, près de la frontière algérienne, que dans certains centres urbains de Ménaka, Tombouctou ou Gao ».

http://reliefweb.int/report/mali/dans-le-nord-lacc%C3%A8s-%C3%A0-leau-potable-est-une-priorit%C3%A9