En 1628-1629, le sultan Agung, susuhunan de Mataram, État qui domine une grande partie de Java, quitte sa capitale Kerta à deux reprises avec ses armées et son artillerie lourde pour assiéger Batavia (Djakarta), siège de la Compagnie hollandaise des Indes orientales (VOC). Mis en échec, Agung abandonne la partie après avoir perdu beaucoup d’hommes. Son échec signifie-t-il la supériorité technique des Hollandais ?

Doc. 1 – Carte politique de Java en 1625


Doc. 2 – Rapport du gouverneur hollandais Speckx (15 décembre 1629)

«Nous avons vu se produire ce que nous considérions, nous et bien d’autres, comme impossible, à savoir la marche de Mataram. à très grande armée et une artillerie lourde, jusqu’à Batavia l’intérieur de ce si lointain royaume à travers des régions non cultivées, boisées, marécageuses et broussailleuses. Il leur a fallu de trois à quatre mois pour transporter leur artillerie de M Batavia, et plus d’un buffle et d’un char ont été perdus avant qu’ils ne parviennent à atteindre Batavia ; il leur a fallu un mois entier pour parvenir jusqu’ici depuis la rivière Krawang, et nombre d’entre nous avons vu et inspecté les routes, les marécages et les rivières qui conduisent à cette rivière Krawang étions de l’opinion qu’il était impossible de les franchir avec de l’artillerie [lourde], mais le contraire s’est révélé vrai […]»

Le gouverneur hollandais Speckx cité par Romain Bertrand, L’histoire à part égales, Récits d’une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe siècle), Le Seuil, 2011, p. 434.

Doc. 3 – L’analyse de l’historien Romain Bertrand (2010)

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.