Le citoyen dans la cité romaine de Lugdunum (Lyon)
Vous êtes ici : Seconde Histoire L’invention de la citoyenneté dans le monde antique Citoyenneté et Empire à Rome (Ier-IIIe siècle)

Seconde : Tâche complexe : La romanisation, vecteur de la citoyenneté romaine

Le citoyen dans la cité romaine de Lugdunum (Lyon)

Rémi Burlot
mardi 20 juin 2017

La cité antique de Lyon est l’une des capitales de l’Empire « romanisé ». Colonie fondée en l’an 43 avant J.-C. par un lieutenant de César, elle doit son nom au lieu où elle est implantée : « la colline de Lug », c’est-à-dire Lugdunum. Elle devient progressivement capitale des trois Gaules et un grand centre urbain sur le modèle de Rome.
Au IIe siècle après J.-C., Lugdunum est devenue une ville importante des Gaules, dont l’agglomération regroupe entre 30 et 40 000 habitants. Entourée, au-delà des murailles, de plusieurs faubourgs, elle présente toutes les caractéristiques d’une grande ville romaine.
Le gouverneur de la province de Lyonnaise y a son siège, mais la ville est administrée par un Sénat local et par des magistrats locaux.
Des forces militaires, composées d’une cohorte de 500 hommes chargés du maintien de l’ordre, y sont établies. Cette situation est rare. Rome et Carthage sont, avec Lyon, les seules villes qui disposent d’une telle garnison.
Non loin de la ville, dans le faubourg de Condate, se trouve le lieu de réunion des délégués des 60 cités des Gaules, qui, chaque année, élisent un prêtre chargé des cérémonies en l’honneur des empereurs.

Document 1 : Lyon, ville romaine

Par Rémi Burlot

Clio-Lycée 2018

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Lycée.

Hébergement Clio-Lycée par