Depuis le début de l’année en EMC je traite la question de de la « personne et l’Etat de droit », dans ce cadre j’ai mené cette semaine une séance d’une heure sur l’état d’urgence. Les problématiques adoptées étant « l’état d’urgence est-il compatible avec l’Etat de droit ? » « Fallait-il adopter l’état d’urgence ? Fallait-il voter sa prorogation ? »
Pour cela les élèves avaient à leur disposition :

  • un dessin de presse expliquant ce qu’est l’état d’urgence.
  • des extraits brefs d’articles de Esther Benbassa et Noël Mamère, la première s’est abstenue au Sénat, et le second a voté contre à l’Assemblée nationale, sur la prorogation de l’état d’urgence.
  • des extraits brefs d’article de Robert Badinter et Michel Onfray allant dans le sens contraire des précédents.
    La plupart des articles ont été pris dans le journal « Le un » n°853 de décembre 2015.
  • Des extraits de la loi de 1955 et de l’article 36 de la constitution.
  • Une chronique de Thomas Legrand sur France Inter du 26 novembre 2015 intitulé «L’état d’urgence en équilibre instable». Je n’ai pas eu le temps de l’utiliser.

Notions principales en jeu
:
État d’urgence, Etat de droit, état de siège, légalité, légitimité

Notions collatérales :
pouvoir central, préfet, assignation à résidence, prorogation, conseil constitutionnel, saisine, abrogation.