Colonisation et décolonisation (8h)
1ère partie :
Le temps des dominations coloniales.

Tentative pour insérer réaliser une histoire mixte en insérant des documents évoquant les femmes dans la guerre d’Algérie.
Travail sur un extrait de la bataille d’Alger de Pontecorvo.

2ème partie : la décolonisation.
La guerre d’Algérie.

I. Aux origines de la guerre de libération :

Seule l’histoire de la colonisation permet d’expliquer pourquoi la guerre d’Algérie a été d’une telle violence. La conquête commencée en 1830, s’est heurtée d’emblée à une importante résistance, et s’accompagna d’une violence inouïe. Par ailleurs les « musulman.e.s d’Algérie » n’ont aucuns droits politiques jusqu’en 1944. Enfin, et tandis que terres et mines ont été confisqués par une poignée d’Européens, la misère économique touche le pays. En1958, 35% des jeunes Algériens sont déclarés inaptes au service militaire suite à leur sous-nutrition.
Par ailleurs, peut-être en raison d’élites indigènes plus rares qu’ailleurs, le mouvement nationaliste se développe en Algérie plus tardif, plus populaire, plus radical. Les réformes de 1944 sont jugées trop timides (la citoyenneté n’est accordée qu’à une poignée de citoyens). Le 8 mai 1945 des émeutes éclatent autour de Sétif et Guelma et en Kabylie. La répression est féroce (10 à 200000 morts).
De l’autre côté, les Français.e.s d’Algérie constituent une forte minorité (1 million). Ils considèrent l’Algérie, où ils sont enracinés depuis plusieurs générations, comme leur patrie.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.