Si les Vikings se sont livrés à des pillages en règle, ce n’était pas la seule de leurs activités quotidiennes. Quel intérêt les écrits peuvent-ils donc avoir à leur imputer des faits dont les conséquences sont la translation des reliques à proximité d’une cité épiscopale ? Quels liens y a-t-il entre ces translations et les pèlerinages ? Les chrétiens du Moyen-Age passaient-ils leurs temps à entreprendre d’interminables pèlerinages vers Saint-Jacques de Compostelle ou Jérusalem ?

[…] En ce même temps, on transporta aussi dans l’église de saint RemiIl s’agit de la basilique Saint-Remi de Reims consacrée à l’évêque saint Remi. Les noms des saints se notent« saint Prénom», sans tiret et sans majuscule au prénom. Jamais d’accent à saint Remi ou à Saint-Rémi de Reims., les restes de saint GibrianGibrianus (saint Gibrien) : moine irlandais décédé en Champagne au VIe siècle., du pays de Chalons, où il était allé en voyage et où il était mort car il était arrivé en cette province sept frères, savoir, Gibrian, Hélan, Trésan, Germain, Véran, Atran et Pétran avec leurs trois sœurs, Fracie, Promptie et Possenne, venus d’HibernieIrlande. en pèlerinage pour l’amour de notre seigneur Jésus Christ et ils s’étaient établis chacun en divers endroits sur la rivière de Marne. Or, Gibrian qui était prêtre, choisit pour sa demeure le village de Cosse… Sur sa tombe fut construit un petit oratoire, à cause de quelques miracles qui y avaient été opérés […] du temps du roi EudesEudes, roi des Francs (888-898)., quand la cruauté des Normands portait partout le ravage dans le royaume des Francs, cette chapelle fut réduite en cendres […] Le religieux comte HadericAu début du Xe siècle. alla trouver Rodoard, évêque de l’Église de Châlons […] le suppliant instamment […] de le transférer en un autre lieuLes restes de saint Gibrien sont transférés à Barby, près de Rethel, puis translatés en 1145 à Saint-Remi de Reims. […]

FlodoardFlodoard (Épernay c. 894-Reims 966), chanoine de la cathédrale de Reims. Source bien connue des médiévistes français ou pas., Historia ecclesiæ Remensis (Histoire de l’Église de Reims), c. 948-c.952, Traduction de François Guizot, 1823.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.