Les signes religieux des établissements confessionnels d’enseignement sont-ils légaux dès lors que ceux-ci accueillent des élèves de l’enseignement public dans le cadre de la mission de service public qu’est le baccalauréat ?

Le double-document ci-dessous a été adressé par une cellule-laïcité académique à un enseignant du public missionné dans un lycée privé catholique et qui s’était ému de la présence de croix dans les locaux accueillant des candidats au bac provenant du secteur public. Plutôt que d’imaginer un acharnement laïque dans la volonté de faire ôter les croix des établissements religieux confessionnels quand ils sont amenés à remplir une mission de service public pour des élèves du secteur public, une meilleure connaissance des potentialités polémiques de la croix, jugée par les musulmans insultante pour le prophète Jésus/Issa/Aïssa, permet de comprendre en quoi l’organisation des examens s’expose à de multiples incidents si elle ne règle pas la question.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.