Ce document iconographique peut être étudié dans le cadre d’une leçon sur le traité de Versailles, accompagné par exemple d’une carte de l’Europe en 1923 et d’un texte reprenant quelques extraits du traité de Versailles. Il peut aussi servir d’évaluation des élèves, comme explication de document en toute fin d’année, puisqu’il correspond au dernier chapitre du nouveau programme d’histoire de premières, intitulé « Sortir de la guerre, construire un ordre des nations démocratiques ».  Il est très important d’avoir traité cette question en  fin de première pour pouvoir aborder le nouveau programme de terminales dont le thème 1 porte sur l’entre-deux guerres.

Programme officiel

Chapitre 3. Sortir de la guerre : la tentative de construction d’un ordre des nations
démocratiques
Objectifs Ce chapitre vise à étudier les différentes manières dont les belligérants sont
sortis de la guerre et la difficile construction de la paix.
On peut mettre en avant :
 le bilan humain et matériel de la guerre ;
 les principes formulés par le président Wilson et la fondation de la Société
des Nations ;
les traités de paix et la fin des empires multinationaux européens ;
 les interventions étrangères et la guerre civile en Russie jusqu’en 1922 ;
 les enjeux de mémoire de la Grande Guerre tant pour les acteurs
collectifs que pour les individus et leurs familles.
Points de passage et d’ouverture
1919-1923 – Les traités de paix.
 1920 – Le soldat inconnu et les enjeux mémoriels.
 1922 – Le passeport Nansen et le statut des apatrides.


Commentaires

Ce dessin a été publié en Une de l’hebdomadaire satirique allemand Kladderatatsch (approximativement en français : patatras ; bruit que fait une chose qui se brise en tombant au sol). Kladderatastsch a été fondé à Berlin pendant la révolution libérale en mars 1848 et ne disparaît qu’en 1944. Cest donc une véritable institution de la presse satirique allemande, imitée par d’autres journaux (Simplicisimus, par exemple) qui lui font une rude concurrence. En 1914, il soutient l’effort de guerre allemand et évolue après la guerre vers la droite et même l’extrême droite après 1923.

Ce dessin légendé « Clémenceau le vampire » est publié en Une de Kladderatastsch dans le numéro daté du 13 avril 1919, soit deux mois et demi avant la signature du traité de Versailles, le 28 juin 1919. Cependant, à cette date, les questions des Responsabililités de l’Allemagne dans le déclenchement du conflit et celle du paiement de lourdes réparations financières aux vainqueurs, sont connues de tous et sont largement débattues en Allemagne. En effet, la responsabilité allemande avait été affirmée dès le 18 janvier 1919 par le Président de la République française Raymond Poincaré dans son discours d’ouverture du Congrès de la Paix.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.