Introduction : découverte de la spécialité HGGSP

BO : « Cet enseignement de spécialité de spécialité développe une approche pluridisciplinaire qui, pour analyser et élucider la complexité du monde, mobilise plusieurs points de vue, des concepts et des méthodes variés. »

Document d’accroche : « Le plan de table du G7 sens dessus dessous », dessin de presse de Ammer dans Courrier International, 26/08/2019

Commentaire CI : « Des dirigeants sont enfumés par le Brésil de Bolsonaro alors que l’Amazonie continue de brûler ; Boris Johnson est installé sur les genoux d’un Donald Trump dominateur ; l’Iran en invité surprise et une Chine absente mais néanmoins incontournable…
C’est le plan de table chaotique dressé par le dessinateur de presse autrichien Wolfgang Ammer alors que le G7 de Biarritz touche à sa fin, lundi 26 août. »

« Sur tous les fronts durant les trois jours de ce sommet réunissant les chefs d’État à Biarritz, Emmanuel Macron a imprimé sa patte à l’événement, estime la presse européenne, n’hésitant pas à bousculer l’ordre du jour pour prendre la main sur certains dossiers, notamment face au président américain. » (CI, 26/08/19).

L’objectif est de faire distinguer par les élèves, ce qu’est un point de vue ou une information «neutre», présenté par ce dessin de presse. Quelle est la discipline permettant d’analyser ce dessin ? (Géopolitique mais aussi géographique, historique et en sciences politique avec le poids des lobbies)

Introduction :
L’originalité de cette spécialité, histoire, géographie, géopolitique et sciences politiques, consiste à réunir quatre disciplines, une multiple approche pour analyser et comprendre la complexité du monde passé et contemporain.
L’intérêt est d’analyser chaque thème en complémentarité en variant les points de vue, les concepts et les méthodes.
Pb : En quoi ces quatre disciplines sont-elles complémentaires ? Et permettent-elles de comprendre la complexité du monde passé et contemporain ?

–> Voir TP étude à partir de l’étude de cas de l’Amazonie. Montrer à partir de l’exemple de l’Amazonie, les différents regards croisés : en histoire, en géographie, en sciences politiques, et en géopolitique.

– L’Amazonie vue par l’histoire :

Deux exemples, l’exploration au XVIe siècle de l’Amazonie et le Cycle du caoutchouc qui a permis un premier développement économique du Brési; ces deux exemples présentent le rôle et la place de la forêt amazonienne dans l’histoire des Brésiliens.

À la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, l’Amazonie brésilienne apparaît pour la première fois sur la carte économique mondiale grâce au latex. Cette substance tirée de l’hévéa présent dans la forêt tropicale brésilienne, permet la fabrication du caoutchouc.
À partir du milieu du 19e siècle, le caoutchouc est fondamental dans la révolution industrielle. Dans les années 1850-1870, les innovations technologiques se succèdent aux États-Unis et en Grande Bretagne, autour de la transformation du caoutchouc pour fabriquer d’abord des vêtements puis des chambres à air et des pneumatiques, associées au rapide développement de l’automobile dans les décennies suivantes.
Le latex se trouve au centre d’une industrie mondiale en pleine expansion et a conduit à un premier développement économique du Brésil. Le cycle du caoutchouc se termine avec la concurrence au début des années 1950, avec les pays asiatiques. Le Brésil est obligé d’importer du caoutchouc depuis l’Afrique…

Documents joints:

  • Fiche séquence leçon : introduction, découverte de la spécialité
  • Fiche TP leçon documents d’appui
  • Fiche TP L’Amazonie vue à travers l’Histoire, la géographie, la géopolitique, la science politique
  • Diaporama leçon

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.