En terminale, les États-Unis sont abordés dans la troisième partie d’histoire autour du thème des « chemins de la puissance ». Les bornes chronologiques varient selon la série considérée, mais en terminale ES/L, le point de départ est 1918. Un des aspects est de comprendre « comment se construit et évolue » une puissance. La fiche éduscol précise également des aspects liés à l’histoire des arts : « En ce qui concerne les États-Unis, les œuvres susceptibles de servir de support à l’étude de la puissance sont très diverses et interdisent toute prétention à l’exhaustivité. On peut en particulier avoir recours à une importante production cinématographique (en rappelant l’importance de l’industrie du septième art tant sur le plan économique que comme relais ou instrument de la puissance) pour évoquer l’image qu’ils entendent donner d’eux-mêmes et leur vision du monde. Parmi d’autres, le genre du film de guerre se prête particulièrement à une approche de la puissance. C’est notamment le cas des films consacrés à la Seconde Guerre mondiale, en Europe ou dans le Pacifique, dont la représentation depuis les années 1940 (souvent avec la collaboration de l’armée) permet de mettre en lumière la puissance industrielle des Etats-Unis comme les valeurs qu’ils prétendent incarner ».

Sur tous ces aspects, ce livre peut être utile.

Proposition 1 : un pays qui se mobilise.

Une sélection de documents utilisables :
– des affiches en couleurs sur les bons de guerre (page 18 pour l’aspect économique et la mobilisation des stars)
– Rosie la riveteuse (page 30 pour l’aspect économique et la mobilisation de la population)
– Une photographie qui montre l’utilisation de réflecteurs pour les besoins du film Inspection d’un B-29 (page 51 pour l’importance de l’aviation, du cinéma et de la propagande)
– La couverture du magazine Photoplay d’août 1942 (Page 69 pour la mobilisation des stars)
– une photographie de la chanteuse Martha Tilton au milieu des soldats en Papouasie (page 192 pour montrer les lieux de combat ainsi que l’idée du moral des troupes).

Proposition 2 : les temps de la guerre

A travers plusieurs affiches de films, on peut retracer les lieux et la chronologie des combats :
– La page 46 avec Prelude to War, the battle of Russia et Tunisian Victory
– Les pages 119 et 171 montrent les combats dans le Pacifique
– La page 141 offre encore d’autres exemples.

Un exemple extrait du livre dans le portfolio.

Proposition 3 : mesurer l’importance de l’aviation

Cela peut se voir à travers :
– une affiche de film page 115.
– une photographie noir et blanc page 60 sur le projet 152, c’est-à-dire une maquette monumentale reproduisant la côte sud de Honshu.
– une affiche de film qui raconte le projet Manhattan et met en avant le rôle essentiel de la bombe atomique et donc de l’aviation (page 223).
– une photo qui montre l’installation pour réaliser des prises de vues aériennes à bord d’un B-24 (page 212).

Utiliser le livre de Michel Viotte  » La guerre d’Hollywood : 1939-1945. Propagande, patriotisme et cinéma »
Affiches de films