Les programmes de Seconde générale et technologique (3 heures par semaine)

HISTOIREChapitresPoints de passage et d’ouverture
1. Le monde méditerranéen: empreintes de l’Antiquité et du Moyen Âge.

En 10-12 heures.

1. La Méditerranée antique: les empreintes grecques et romaines.
  • Périclès et la démocratie athénienne.
  • Le principat d’Auguste et la naissance de l’Empire romain.
  • Constantin, empereur d’un empire qui se christianise et se réorganise territorialement.
2. La Méditerranée médiévale: espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations.
  • Bernard de Clairvaux et la deuxième croisade.
  • Venise, grande puissance maritime et commerciale.
2. XVe-XVIe siècles: un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle.

En 11-12 heures.

1. L’ouverture atlantique: les conséquences de la découverte du « Nouveau monde ».
  • L’or et l’argent, des Amériques à l’Europe.
  • Bartolomé de Las Casas et la controverse de Valladolid.
  • Le développement de l’économie « sucrière » et de l’esclavage dans les îles portugaises et au Brésil.
2. Renaissance, Humanisme et réformes religieuses: les mutations de l’Europe.
  • 1508: Michel-Ange entreprend la réalisation de la fresque de la Chapelle Sixtine.
  • Érasme, prince des humanistes.
  • 1517; Luther ouvre le temps des réformes.
3. L’État à l’époque moderne: France et Angleterre.

En 11-12 heures.

1. L’affirmation de l’État dans le royaume de France.
  • 1539, l’ordonnance de Villers-Cotterêts et la construction administrative française.
  • Colbert développe une politique maritime et mercantiliste, et fonde les compagnies des Indes et du Levant.
  • Versailles, le « roi-soleil » et la société de cour.
  • L’Édit de Nantes et sa révocation.
2. Le modèle britannique et son influence.
  • 1679 et 1689, l’Habeas Corpus et le Bill of Rights, le refus de l’arbitraire royal.
  • Voltaire, l’Angleterre et la publication des Lettres philosophiques ou Lettres anglaises: 1726-1733.
  • Washington, premier président des États-Unis d’Amérique.
4. Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIe et XVIIIe siècles.

En 11-12 heures.

1. Les Lumières et le développement des sciences.
  • Galilée, symbole de la rupture scientifique du XVIIe siècle.
  • 1712, Thomas Newcomen met au point une machine à vapeur pour pomper l’eau dans les mines.
  • Émilie du Châtelet, femme de science.
2. Tensions, mutations et crispations de la société d’ordres.
  • 1639, la révolte des Va Nu-pieds et la condition paysanne.
  • Riches et pauvres à Paris.
  • Un salon au XVIIIe siècle (le salon de madame de Tencin par exemple).
  • Les ports français et le développement de l’économie de plantation et de la traite.

 

GÉOGRAPHIEQuestionsÉtudes de cas possibles
1. Sociétés et environnements: des équilibres fragiles.

En 12-14 heures.

1. Les sociétés face aux risques.

 

  • Le changement climatique et ses effets sur un espace densément peuplé.
  • L’Arctique: fragilité et attractivité.
  • La forêt amazonienne: un environnement soumis aux pressions et aux risques.
  • Les Alpes: des environnements vulnérables et valorisés.
2. Des ressources majeures sous pression: tension, gestion.
3. La France: des milieux métropolitains et ultramarins entre valorisation et protection.
2. Territoires, populations et développement: quels défis ?

En 12-14 heures.

1. Des trajectoires démographiques différenciées: les défis du nombre et du vieillissement.
  • Développement et inégalités au Brésil.
  • Les modalités du développement en Inde.
  • Développement et inégalités en Russie.
  • Les enjeux du vieillissement au Japon.
2. Développement et inégalités.
3. La France: dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques.
3. Des mobilités généralisées.

En 12-14 heures.

1. Les migrations internationales.
  • La mer Méditerranée: un bassin migratoire.
  • Dubaï: un pôle touristique et migratoire.
  • Les mobilités d’études et de travail intra-européennes.
  • Les États-Unis: pôle touristique majeur à l’échelle mondiale.
2. Les mobilités touristiques internationales.
3. La France: mobilités, transports et enjeux d’aménagement.
4. L’Afrique australe: un espace en profonde mutation.

En 8-10 heures.

1. Des milieux à valoriser et à ménager.
2. Les défis de la transition et du développement pour des pays inégalement développés.
3. Des territoires traversés et remodelés par des mobilités complexes.

Les programmes de Première 

A. Tronc commun (Voie générale, 3 heures par semaine) 

HISTOIREChapitresPoints de passage et d’ouverture
1. L’Europe face aux révolutions.

En 11-13 heures

1. La Révolution française et l’Empire: une nouvelle conception de la nation.
  • Madame Roland, une femme en révolution.
  • Décembre 1792-janvier 1793: procès et mort de Louis XVI.
  • 1804: le Code civil permet l’égalité devant la loi et connaît un rayonnement européen.
2. L’Europe entre restauration et révolution (1814-1848).
  • 1815: Metternich et le congrès de Vienne
  • 1822: Le massacre de Chios
  • 1830: Les Trois Glorieuses
2. La France dans l’Europe des nationalités: politique et société (1848-1871).

En 11-13 heures

 

1. La difficile entrée dans l’âge démocratique: la Deuxième République et le Second Empire
  • Alphonse de Lamartine en 1848
  • George Sand, femme de lettres engagée en politique
  • Louis-Napoléon Bonaparte, premier président de la République
2. L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France.
  • Paris haussmannien: la transformation d’une ville.
  • Les frères Pereire, acteurs de la modernisation économique.
  • 25 mai 1864: le droit de grève répond à l’une des attentes du mouvement ouvrier.
3. La France et la construction de nouveaux États par la guerre et la diplomatie.
  • Le rattachement de Nice et de la Savoie à la France.
  • 1871: Bismarck et la proclamation du Reich.
3. La Troisième République avant 1914: un régime politique, un empire colonial.

En 11-13 heures.

1. La mise en oeuvre du projet républicain.
  • 1871: Louise Michel pendant la Commune de Paris.
  • 1885: Les funérailles nationales de Victor Hugo.
  • 1905: La loi de séparation des Églises et de l’État: débats et mise en oeuvre.
2. Permanences et mutations de la société française jusqu’en 1914.
  • 1891: la fusillade de Fourmies du 1er mai.
  • Les expositions universelles de 1889 et 1900.
  • Le Creusot et la famille Schneider.
3. Métropole et colonies.
  • 1887: le code de l’indigénat algérien est généralisé à toutes les colonies françaises.
  • 1898: Fachoda, le choc des impérialismes.
  • Saïgon, ville coloniale.
4. La Première Guerre mondiale: le « suicide de l’Europe » et la fin des empires européens.

En 11-13 heures.

1. Un embrasement mondial et ses grandes étapes.
  • Août-septembre 1914: Tannenberg et la Marne.
  • 1915: l’offensive des Dardanelles.
  • 1916: la bataille de la Somme.
  • Mars 1918: la dernière offensive allemande.
2. Les sociétés en guerre: des civils acteurs et victimes de la guerre.
  • Marie Curie dans la guerre.
  • 24 mai 1915: la déclaration de la Triple entente à propos des « crimes contre l’humanité et la civilisation » perpétrés contre les Arméniens de l’Empire ottoman.
  • Les grèves de l’année 1917.
3. Sortir de la guerre: la tentative de construction d’un ordre des nations démocratiques.
  • 1919-1923: les traités de paix.
  • 1920: le soldat inconnu et les enjeux mémoriels.
  • 1922: le passeport Nansen et le statut des apatrides.

 

GÉOGRAPHIEQuestionsÉtudes de cas possibles

1. La métropolisation: un processus mondial différencié.

En 12-14 heures.

1. Les villes à l’échelle mondiale: le poids croissant des métropoles.
  • La métropolisation au Brésil: dynamiques et contrastes.
  • Londres: une métropole de rang mondial.
  • Mumbai: une métropole fragmentée.
  • La mégalopole du Nord-Est des États-Unis (de Boston à Washington): des synergies métropolitaines.
2. Des métropoles inégales et en mutation.
3. La France: la métropolisation et ses effets.

2. Une diversification des espaces et des acteurs de la production.

En 12-14 heures.

1. Les espaces de production dans le monde: une diversité croissante.
  • Les espaces des industries aéronautique et aérospatiale européennes: une production en réseau.
  • Singapour: l’articulation de la finance, de la production et des flux.
  • Les investissements chinois en Afrique: la recomposition des acteurs et espaces de la production aux échelles régionale et mondiale.
  • La Silicon Valley: un espace productif intégré de l’échelle locale à l’échelle mondiale.
2. Métropolisation, littoralisation des espaces productifs et accroissement des flux.
3. La France: les systèmes productifs entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale.
3. Les espaces ruraux: multifonctionnalité ou fragmentation ? 

En 12-14 heures.

1. La fragmentation des espaces ruraux.
  • Les mutations des espaces ruraux en Toscane.
  • Les transformations paysagères des espaces ruraux d’une région française.
  • Mutations agricoles et recomposition des espaces ruraux en Inde.
  • Les espaces ruraux canadiens: une multifonctionnalité.

2. Affirmation des fonctions non-agricoles et conflits d’usages.

3. La France: des espaces ruraux multifonctionnels, entre initiatives locales et politiques européennes.
4. La Chine: des recompositions spatiales et multiples.

En 8-10 heures.

 

1. Développement et inégalités

2. Des ressources et des environnements sous pression.

3. Recompositions spatiales: urbanisation, littoralisation, mutations des espaces ruraux.

 

B/ Tronc commun (Voie technologique, 1h30 par semaine)

HISTOIREQuestion obligatoire (A) et sujets d’étude (B)
1. L’Europe bouleversée par la Révolution française (1789-1815) .

En 5-7 heures.

A. L’Europe bouleversée par la Révolution française (1789-1815).
B. Un sujet d’étude au choix:

-10 août 1792: la chute de la monarchie et le basculement vers une république révolutionnaire.

-Les puissances européennes contre Napoléon: la bataille de Waterloo.

2. Les transformations politiques et sociales de la France de 1848 à 1870.

En 5-7 heures.

A. Politique et société en France sous la Deuxième République et le Second Empire.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Victor Hugo sous la Deuxième République et le Second Empire.

-Les établissements Schneider au Creusot sous la Deuxième République et le Second eEmpire

3. La Troisième République: un régime, un empire colonial.

En (5-7 heures).

A. La Troisième République avant 1914: un régime, un empire colonial.
B. Un sujet d’étude au choix:

-L’instruction des filles sous la Troisième République avant 1914.

-Vivre à Alger au début du XXe siècle.

4. La Première Guerre mondiale et la fin des empires européens.

En 5-7 heures.

A. Le Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l’ordre européen.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Juillet-novembre 1916: la bataille de la Somme.

-L’Autriche-Hongrie de 1914 au traité de Saint-German.

 

GÉOGRAPHIEQuestion obligatoire (A) et sujets d’étude (B)
1. La métropolisation: un processus mondial différencié.

En 6-8 heures.

A. Les villes à l’échelle mondiale: le poids croissant des métropoles et des mégapoles.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Lyon: les mutations d’une métropole.

-Londres, une métropole de rang mondial.

2. Une diversification des espaces et des acteurs de la production.

En 6-8 heures.

A. Métropolisation, littoralisation des espaces productifs et accroissement des flux.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Les espaces des industries aéronautiques et aérospatiale européennes.

-Rotterdam: un espace industrialo-portuaire européen de dimension internationale.

3. Les espaces ruraux: une multifonctionnalité toujours plus marquée.

En 6-8 heures.

A. Des espaces ruraux aux fonctions de plus en plus variées.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Les espaces périurbains en France (métropolitaine et ultramarine).

-L’agro-tourisme en France (métropolitaine et ultramarine).

4. La Chine: des recompositions spatiales multiples.

En 3-4 heures.

Urbanisation, littoralisation, mutations des espaces ruraux.

 

C/ Enseignement de spécialité Histoire, Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques (4 heures par semaine)

Thème 1. Comprendre un régime politique: la démocratie (24-25 heures)
Introduction: la démocratie, les démocraties: quelles caractéristiques aujourd’hui ?

  • Mise en lumière des caractéristiques communes aux démocraties à partir d’exemples (libertés, institutions représentatives, alternances politiques…).
  • Comparaison entre démocraties et régimes autoritaires à partir d’exemples.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Penser la démocratie: démocratie directe et démocratie représentative. 

  • Une démocratie directe mais limitée: être citoyen à Athènes au Ve siècle
  • Participer ou être représenté: Benjamin Constant, « liberté des Anciens, liberté des Modernes ».
Axe 2.

Avancées et reculs des démocraties. 

  • L’inquiétude de Tocqueville: de la démocratie à la tyrannie ? Une analyse politique.
  • Crises et fin de la démocratie: le Chili de 1970 à 1973.
  • D’un régime politique autoritaire à la démocratie: le Portugal et l’Espagne de 1974 à 1982.
Objet de travail conclusif.

L’Union européenne et la démocratie.

  • Le fonctionnement de l’Union européenne: démocratie représentative et démocratie déléguée.
  • L’Union européenne face aux citoyens et aux États: les remises en question depuis 1992.
Thème 2. Analyser les dynamiques des puissances internationales (24-25 heures)
Introduction:

  • Les caractéristiques de la puissance à l’échelle internationale aujourd’hui.
  • Identification des fondements et des manifestations de la puissance à l’échelle internationale dans les champs diplomatique (y compris au sein des institutions internationales), militaire (défense du territoire, capacité de projection…), culturel, économique et financier, en prenant appui sur des exemples contemporains.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Essor et déclin des puissances: un regard historique.

  • L’empire ottoman, de l’essor au déclin.
  • Une puissance qui se reconstruit après l’éclatement d’un empire: la Russie depuis 1991.
Axe 2.

Formes indirectes de la puissance: une approche géopolitique. 

  • L’enjeu de la langue: anglais et français dans les relations internationales, francophonie, instituts Confucius…
  • Les nouvelles technologies: puissance des géants du numérique (GAFAM, BATX…), impuissance des États et des organisations internationales ?
  • La maîtrise des voies de communication: les « nouvelles routes de la Soie ».
Objet de travail conclusif.

La puissance des États-Unis aujourd’hui. 

  • Les lieux et les formes de la puissance aux États-Unis (siège de l’ONU, Hollywood, Massachussetts Institute of Technology…),
  • Unilatéralisme et multilatéralisme: un débat international
  • Points d’appui et zones d’influence des États-Unis dans un monde multipolaire.
Thème 3. Étudier les divisions politiques du monde: les frontières (24-25 heures)
Introduction: les frontières dans le monde aujourd’hui.

  • Des frontières de plus en plus nombreuses.
  • Des frontières plus ou moins marquées.
  • Frontières et ouverture: affirmation d’espaces transfrontaliers.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Tracer des frontières, approche géopolitique.

  • Pour se protéger: le limes rhénan.
  • Pour se partager des territoires: la conférence de Berlin et le partage de l’Afrique.
  • Pour séparer deux systèmes politiques: la frontière entre les deux Corée.
Axe 2.

Les frontières en débat. 

  • Reconnaître la frontière: la frontière germano-polonaise de 1939 à 1990, entre guerre et diplomatie.
  • Dépasser les frontières: le droit de la mer (identique sur l’ensemble des mers et des océans, indépendamment des frontières).
Objet de travail conclusif.

Les frontières internes et externes de l’Union européenne. 

  • Les enjeux de Schengen et du contrôle aux frontières: venir en Europe, passer la frontière.
  • Les frontières d’un État adhérent.
  • Les espaces trasnfrontaliers intra-européens: passer et dépasser la frontière au quotidien.
Thème 4. S’informer: un regard critique sur les sources et modes de communication (24-25 heures)
Introduction: comment s’informe-t-on aujourd’hui ?

  • Des médias et des supports de communication qui n’ont jamais été aussi nombreux et divers.
  • Des pratiques d’information différenciées selon les individus, les groupes sociaux et les territoires.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Les grandes révolutions techniques de l’information.

  • L’information imprimée: de la diffusion de l’imprimerie à la presse à grand tirage.
  • L’information par le son et l’image: radio et télévision au XXème siècle.
  • L’information mondialisée et individualisée: naissance et extension du réseau Internet.
Axe 2.

Liberté ou contrôle de l’information: un débat politique fondamental. 

  • L’information dépendante de l’opinion ? L’affaire Dreyfus et la presse.
  • L’information entre le marché et l’État: histoire de l’Agence Havas et de l’AFP.
  • Information et propagande en temps de guerre: les médias et la guerre du Vietnam.
Objet de travail conclusif. L’information à l’heure d’Internet. 
  • Vers une information fragmentée et horizontale.
  • Témoignages et lanceurs d’alerte.
  • Les théories du complot: comment trouvent-elles une nouvelle jeunesse sur Internet ?
Thème 5. Analyser les relations entre États et religions (24-25 heures)
Introduction: États et religions aujourd’hui.

  • Des relations de natures différentes entre États et religions sur le plan du droit public (séparation, religion officielle…) à partir d’exemples.
  • Des degrés variables de libertés de conscience et religieuse (respect de la liberté de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, laïcité…) à partir d’exemples.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Pouvoir et religion: des liens historiques traditionnels. 

  • Le pape et l’empereur, deux figures de pouvoir: le couronnement de Charlemagne.
  • Pouvoir politique et magistère religieux: le calife et l’empereur byzantin au IXe-Xe siècle, approche comparée.
Axe 2.

États et religions: une inégale sécularisation.

  • La laïcité en Turquie: l’abolition du califat en 1924 par Mustapha Kemal.
  • États et religions dans la politique intérieure des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale.
Objet de travail conclusif.

État et religions: une inégale sécularisation. 

  • État et religions: « sécularisme » et dimension politique de la religion.
  • Les minorités religieuses.
  • Des enjeux géopolitiques: l’Inde et le Pakistan.

Les programmes de Terminale

A/ Tronc commun (Voie générale, 3 heures par semaine)

HISTOIREChapitresPoints de passage et d’ouverture
1. Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre mondiale (1929-1945).

En 13-15 heures.

1. L’impact de la crise de 1929: déséquilibres économiques et sociaux.
  • Les conséquences de la crise de 1929 en Amérique latine.
  • 1933: un nouveau président des États-Unis, F. D. Roosevelt, pour une nouvelle politique économique, le New Deal.
  • Juin 1936: les accords Matignon.
2. Les régimes totalitaires.
  • 1937-1938; la Grande Terreur en URSS.
  • 9-10 novembre 1938: la nuit de Cristal.
  • 1936-1938: les interventions étrangères dans la guerre civile espagnole: géopolitique des totalitarismes.
3. La Seconde Guerre mondiale.
  • Juin 1940 en France: continuer ou arrêter la guerre.
  • De Gaulle et la France libre.
  • Le front de l’est et la guerre d’anéantissement.
  • Juin 1944: le débarquement en Normandie et l’opération Bagration.
  • 6 et 9 août 1945: les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagazaki.
2. La multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire (de 1945 au début des années 1970).

En 13-15 heures.

1. La fin de la Seconde Guerre mondiale et les débuts d’un nouvel ordre mondial.
  • 15 mars 1944: le programme du CNR.
  • 1948: la naissance de l’État d’Israël.
  • 25 février 1948: le « coup de Prague ».
2. Une nouvelle donne géopolitique: bipolarisation et émergence du tiers-monde.
  • 1962: la crise des missiles de Cuba.
  • Les guerres d’Indochine et du Vietnam.
  • L’année 1968 dans le monde.
3. La France: une nouvelle place dans le monde
  • La guerre d’Algérie et ses mémoires.
  • Charles de Gaulle et Pierre Mendès-France: deux conceptions de la République.
  • La constitution de 1958.
3. Les remises en cause économiques, politiques et sociales des années 1970 à 1991.

En 10-12 heures.

1. La modification des grands équilibres économiques et politiques.
  • Ronald Reagan et Deng Xiaoping: deux acteurs majeurs d’un nouveau capitalisme.
  • L’année 1989 dans le monde.
2. Un tournant social, politique et culturel, la France de 1974 à 1988.
  • 1975: la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse: un tournant dans l’évolution des droits des femmes.
  • 1981: abolition de la peine de mort.
  • L’épidémie du SIDA en France: recherche, prévention et luttes politiques.
4. Le monde, l’Europe et la France depuis les années 1990, entre coopérations et conflits.

En 8-10 heures.

1. Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiaux.
  • La fin de l’Apartheid en Afrique du Sud.
  • Le 11 septembre 2001.
2. La construction européenne entre élargissement, approfondissement et remises en question.
  • Le tunnel sous la Manche.
  • L’euro: genèse, mise en place et débats.
3. La République française.
  • La parité: du principe aux applications.
  • L’approfondissement de la décentralisation.

 

GÉOGRAPHIEQuestionsÉtudes de cas possibles
1. Mers et océans: au coeur de la mondialisation.

En 13-15 heures.

 

 

1. Mers et océans: vecteurs essentiels de la mondialisation.
  • Le golfe Arabo-Persique: un espace au coeur des enjeux contemporains.
  • La mer de Chine méridionale: concurrences territoriales, enjeux économiques et liberté de circulation.
  • L’océan Indien: rivalités régionales et coopérations internationales.
  • Le détroit de Malacca: un point de passage majeur et stratégique.

 

2. Mers et océans: entre appropriation, protection et liberté de circulation.
3. La France: une puissance maritime ?
2. Dynamiques territoriales, coopérations et tensions dans la mondialisation.

En 13-15 heures.

1. Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation.
  • Les îles de la Caraïbe et des Antilles: entre intégration régionale et ouverture mondiale.
  • La Russie, un pays dans la mondialisation: inégale intégration des territoires, tensions et coopérations internationales.
  • Les corridors de développement en Amérique latine: un outil d’intégration et de désenclavement.
  • L’Asie du Sud-Est: inégalités d’intégration et enjeux de coopération.
2. Coopérations, tensions et régulations aux échelles mondiale, régionale et locale.
3. La France: un rayonnement international différencié et une inégale attractivité dans la mondialisation.
3. L’Union européenne dans la mondialisation: des dynamiques complexes.

En 12-14 heures.

1. Des politiques européennes entre compétitivité et cohésion des territoires.
  • L’Allemagne: une puissance européenne aux territoires inégalement intégrés dans la mondialisation.
  • Les transports dans l’Union européenne: un outil d’ouverture, de cohésion et de compétitivité.
  • La politique agricole commune (PAC): les effets territoriaux d’une politique européenne.
  • La cartographie d’une agglomération industrielle ou technologique en France.
2. L’Union européenne, un espace plus ou moins ouvert sur le monde.
3. La France: les dynamiques différenciées des territoires transfrontaliers.
4. La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation: lignes de force et recompositions.

En 6-8 heures.

1. Les lignes de force du territoire français.
2. Des recompositions territoriales à toutes les échelles, entre attractivité, concurrence et inégalités.

B/ Tronc commun (Voie technologique, 1h30 par semaine)

HISTOIREQuestion obligatoire (A) et sujets d’étude (B)
1. Totalitarismes et Seconde Guerre mondiale.

En 8-9 heures.

A. L’affirmation des totalitarismes et la guerre.
B. Un sujet d’étude au choix:

-La guerre d’anéantissement à l’Est et le génocide des Juifs.

-De Gaulle et la France libre.

2. Du monde bipolaire au monde multipolaire.

En 5-7 heures.

A. Le monde de 1945 à nos jours.
B. Un sujet d’étude au choix:

-De Youri Gagarine à la guerre des étoiles.

-Le 11 septembre 2001.

3. La France de 1945 à nos jours: une démocratie.

En 7-8 heures.

A. La France depuis 1945: politique et société.
B. Un sujet d’étude au choix:

-La guerre d’Algérie.

L’évolution de la place et des droits des femmes dans la société française.

 

GÉOGRAPHIEQuestion obligatoire (A) et sujets d’étude (B)
1. Mers et océans: au coeur de la mondialisation.

En 7-9 heures.

A. Mers et océans: vecteurs essentiels de la mondialisation.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Les réseaux de câbles sous-marins: des infrastructures essentielles de la mondialisation.

-Le détroit de Malacca: un point de passage majeur et stratégique.

2. Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation, en fonction des décisions publiques et des stratégiques des entreprises.

En 7-9 heures.

A. Dynamiques territoriales contrastées au sein de la mondialisation.
B. Un sujet d’étude au choix:

-New-York, un centre de la mondialisation.

-L’aéroport de Paris-Roissy-Charles de Gaulle, un hub au coeur des échanges européens en concurrence avec de nombreux grands aéroports mondiaux.

3. La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation: lignes de force et recompositions.

7-9 heures.

A. Les lieux de l’influence française dans la mondialisation.
B. Un sujet d’étude au choix:

-Le centre spatial guyanais (Kourou): coopérer pour s’affirmer à l’échelle mondiale.

-Disneyland Pairs: un marqueur de l’intégration de la France dans la mondialisation.

C/ Enseignement de spécialité Histoire, Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques (6 heures par semaine)

Thème 1. De nouveaux espaces de conquête (26-28 heures)
Introduction: Océan et espace: quelles spécificités ?

  • Une connaissance et une maîtrise en constante évolution.
  • Les dernières frontières ?
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Conquêtes, affirmations de puissance et rivalités.

  • Les enjeux géopolitiques d’une conquête: la course à l’espace des années 1950 à l’arrivée de nouveaux acteurs (Chine, Inde, entreprises privées…).
  • Affirmer sa puissance à partir des mers et des océans: la dissuasion nucléaire et les forces de projection maritimes.
Axe 2. 

Enjeux diplomatiques et coopérations.

  • Coopérer pour développer la recherche: la station spatiale internationale.
  • Rivalités et coopérations dans le partage, l’exploitation et la préservation des ressources des mers et des océans : de la création des zones économiques exclusives (Convention de Montego Bay) à la gestion commune de la biodiversité (conférence intergouvernementale sur la biodiversité marine, BBNJ : Biological diversity beyond national juridiction).
Objet de travail conclusif.

La Chine: à la conquête de l’espace, des mers et des océans.

  • Une volonté politique d’affirmation (discours, investissements, appropriations…).
  • Des enjeux économiques et géopolitiques considérables pour la Chine et le reste du monde.
Thème 2. Faire la guerre, faire la paix: formes de conflits et modes de résolution (26-28 heures)
Introduction: Formes de conflits et tentatives de paix dans le monde actuel.

  • Panorama des conflits armés actuels.
  • Essai d’une typologie : nature des conflits, acteurs et modes de résolution.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux.

  • La guerre, « continuation de la politique par d’autres moyens » (Clausewitz) : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes.
  • Le modèle de Clausewitz à l’épreuve des « guerres irrégulières » : d’Al Qaïda à Daech.
Axe 2.

Le défi de la construction de la paix.

  • Faire la paix par les traités : les traités de Westphalie (1648).
  • Faire la paix par la sécurité collective : les actions de l’ONU sous les mandats de Kofi Annan (1997-2006).
Objet de travail conclusif.

Le Moyen-Orient: conflits régionaux et tentatives de paix impliquant des acteurs internationaux (étatiques et non étatiques).

  • Du conflit israélo-arabe au conflit israélo-palestinien : les tentatives de résolution, de la création de l’État d’Israël à nos jours.
  • Les deux guerres du Golfe (1991 et 2003) et leurs prolongements : d’une guerre interétatique à un conflit asymétrique.
Thème 3. Histoire et mémoires (26-28 heures)
Introduction: Histoire et mémoire, histoire et justice.

  • La différence entre histoire et mémoire.
  • Les notions de crime contre l’humanité et de génocide, et le contexte de leur élaboration.
Axes et OTCJalons
Axe 1.

Histoire et mémoires des conflits.

  • Un débat historique et ses implications politiques : les causes de la Première Guerre mondiale.
  • Mémoires et histoire d’un conflit : la guerre d’Algérie.
Axe 2. 

Histoire, mémoire et justice.

  • La justice à l’échelle locale : les tribunaux gacaca face au génocide des Tutsis.
  • La construction d’une justice pénale internationale face aux crimes de masse : le tribunal pénal international pour l’exYougoslavie (TPIY).
Objet de travail conclusif.

L’histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes.

  • Lieux de mémoire du génocide des Juifs et des Tsiganes.
  • Juger les crimes nazis après Nuremberg.
  • Le génocide dans la littérature et le cinéma.
Thème 4. Identifier, protéger et valoriser le patrimoine: enjeux géopolitiques (26-28 heures)
Introduction:

  • La construction et l’élargissement de la notion de patrimoine : de la transmission entre individus à l’héritage au profit de l’humanité.
  • Le « patrimoine mondial » de l’Unesco : une construction des États et de la communauté internationale, de plus en plus diversifiée mais spatialement concentrée.
Axe 1. 

Usages sociaux et politiques du patrimoine.

  • Réaménager la mémoire. Les usages de Versailles de l’empire à nos jours.
  • Conflits de patrimoine. Les frises du Parthénon depuis le XIXe siècle.
Axe 2.

Patrimoine, la préservation entre tensions et concurrences.

  • Urbanisation, développement économique et préservation du patrimoine. Paris entre protection et nouvel urbanisme…
  • La destruction, la protection et la restauration du patrimoine, enjeu géopolitique. La question patrimoniale au Mali.
  • Le tourisme culturel, entre valorisation et protection. Venise, entre valorisation touristique et protection du patrimoine.
Objet de travail conclusif.

La France et le patrimoine, des actions majeures de valorisation et de protection.

  • La gestion du patrimoine français : évolutions d’une politique publique.
  • La patrimonialisation, entre héritage culturel et reconversion. Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.
  • Le patrimoine, facteur de rayonnement culturel de la France dans le monde et objet d’action diplomatique (un exemple du patrimoine immatériel : le repas gastronomique des Français).
Thème 5. L’environnement, entre exploitation et protection: un enjeu planétaire (26-28 heures)
Introduction: Qu’est-ce que l’environnement ?

  • Définitions, représentations, évolutions de la notion d’environnement : une construction historique, sociale et politique.
  • Un regard sur l’histoire de l’environnement.
Axe 1.

Exploiter, préserver et protéger.

  • Exploiter et protéger une ressource « naturelle » : la forêt française depuis Colbert.
  • Le rôle des individus et des sociétés dans l’évolution des milieux : « révolution néolithique » et « révolution industrielle », deux ruptures ?
Axe 2.

Le changement climatique: approches historiques et géopolitique.

  • Les fluctuations climatiques et leurs effets : l’évolution du climat en Europe du Moyen Âge au XIXe siècle.
  • Le climat, enjeu des relations internationales : les accords internationaux (Sommets de la Terre, COP…)
Objet de travail conclusif.

Les États-Unis et la question environnementale: tensions et contrastes.

  • L’environnement aux États-Unis : entre protection de la nature, exploitation des ressources et transformation des milieux depuis le XIXe siècle ; les rôles respectifs de l’État fédéral et des États fédérés.
  • Les États-Unis et l’environnement à l’échelle internationale (État, firmes transnationales, ONG…).

Thème 6. L’enjeu de la connaissance (26-28 heures)

Introduction:

La notion de « société de la connaissance » (Peter Drucker, 1969), portée et débats. – La notion de communauté savante, communauté scientifique en histoire des sciences. – Les acteurs et les modalités de la circulation de la connaissance.

Axe 1. 

Produire et diffuser des connaissances.

  • Donner accès à la connaissance : grandes étapes de l’alphabétisation des femmes du XVIe siècle à nos jours dans le monde.
  • Produire de la connaissance scientifique : recherche et échanges des hommes et des femmes de science sur la question de la radioactivité de 1896 aux années 1950.
Axe 2. 

La connaissance, enjeu politique et géopolitique.

  • Le renseignement au service des États : les services secrets soviétiques et américains durant la guerre froide.
  • Circulation et formation des étudiants, transferts de technologie et puissance économique : l’exemple de l’Inde.
Objet de travail conclusif.

Le cyberespace: conflictualité et coopération entre les acteurs.

  • Le cyberespace, entre réseaux et territoires (infrastructures, acteurs, liberté ou contrôle des données…).
  • Cyberdéfense, entre coopération européenne et souveraineté nationale : le cas français.