Introduction

Les populations vivant grâce à un mode de vie itinérant sont menacées par toutes les formes de modernisation. En effet, ces populations mettent en valeur et connaissent des espaces dont le milieu est contraignant, et des espaces de larges superficies. Les connaissances de ces populations sur le milieu (la forêt équatoriale, les domaines arides, les domaines semi-arides…) sont extrêmement fines. Une très petite partie de la population mondiale vit selon des modes de vie traditionnels. Le poids économique est croissant grâce au tourisme et à l’exploitation forestière (le bois, les plantes sélectionnées pour l’industrie pharmaceutique,…). Il y a de rares populations qui ne vivent pas de l’agriculture mais de la cueillette… avec des modes de vie qui techniquement sont proches des modes de vie du Paléolithique, c’est-à-dire avant le développement de l’agriculture. Ces modes de vie ont concerné une grande partie de l’Amérique, de l’Asie… et sont extrêmement importants avant la colonisation. Ils subsistent encore mais ils sont très rares; nous retrouvons cela chez les Indiens d’Amazonie, les Pygmées, les Bushmen d’Afrique Méridionale, les Aborigènes d’Australie et dans le Nord de la Sibérie. Il y a deux grands types de mode de vie qui sont le nomadisme d’élevage et le nomadisme de culture (c’est-à-dire l’agriculture sur brûlis). Le géographe qui a proposé cette typologie est Jean Renard.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Conclusion

On voit qu’on a une forte réduction des espaces concernés avec la disparition d’une partie de ces modes de vie. Il y a de nombreuses formes d’adaptation qui gardent en témoignage ces systèmes nomades. Le risque dans le monde actuel est le fait que ne soit maintenu que certains de ces systèmes voués au tourisme et commerce.