Le Saint-simonisme est un mouvement intellectuel qui s’est développé entre 1825 et 1870 et que l’on désigne comme étant un socialisme utopique. On peut donc définir ces deux termes afin de mieux cerner le sujet.

Tout d’abord, l’utopie est une manière détournée de critique sociale. Si le contenu des utopies peut varier, toutes se caractérisent par l’harmonie, l’équilibre, les mécanismes de régulation. Le corollaire de l’utopie est la protestation morale et sociale du monde tel qu’il est contre son principe régissant d’inégalité.

Le socialisme quant à lui se définit comme étant  une doctrine scientifique fondée sur la nature de l’évolution des sociétés en général et plus spécialement des sociétés collectives (importance des conditions liées à l’existence collective).

Le saint-simonisme succède donc aux théories de la Révolution française. En effet, 1789 est une année qui a annoncé une nouvelle ère puisque la Révolution a permis de rendre possible au moins mentalement le passage de l’utopie à l’action. La Révolution permettait de faire table rase du passé; on allait ainsi construire un nouveau monde, celui de l’égalité, de la liberté et du bonheur.

Saint-Simon est à l’origine du mouvement qui porte son nom; c’est un homme dont la vie semble avoir été une succession d’expériences contradictoires. En effet, il est tantôt propriétaire d’immenses richesses puis il se retrouve peu de temps après dans le dénuement le plus complet. Saint-Simon  est un homme politique qui se préoccupe cependant d’opérations commerciales et qui s’intéresse aussi aux sciences pour lesquels il abandonne ses diverses activités. C’est donc vers 1802 qu’il commence à théoriser ses idées, marquant ainsi la naissance d’un nouveau mouvement.

Problématique : Dans quelle mesure le socialisme utopique des saint-simoniens montre-t-il la nécessité de renouveler la société de l’époque ?

Plan:

I . Une réorganisation totale nécessaire

1. Une société dichotomique

2. Une critique de l‘économie-politique

3. Des normes juridiques contraignantes

 

II. Le saint simonisme en action

1

1. « L’école saint-simonienne »

2. Un christianisme nouveau

3. Vers un nouveau système de production

 

III. Une conception utopique tenue en échec ?

1. Le saint simonisme à l’étranger

2. Une réorganisation impossible?

PDF :

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.