Chapitre 2   L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France

En 1836, dans les Confessions d’un enfant du siècle, Alfred de Musset perçoit, avec une certaine justesse, le XIXe siècle comme un temps « qui sépare le passé de l’avenir, qui n’est ni l’un ni l’autre et qui ressemble à tous les deux à la fois, et, où l’on ne sait […] si l’on marche sur une semence ou sur un débris […] spectre moitié momie et moitié fœtus ». Pendant longtemps, le XIXe siècle a été vu comme une mobilisation vers le progrès, comme une montée inéluctable vers le XXe siècle. Pour Eric Fournier et Christophe Charle, les hommes de ce temps avaient en réalité une conscience aiguë des tensions, de « cette discordance des temps » (Christophe Charle) entre le poids du passé, les incertitudes du présent, et les promesses de l’avenir.

Il s’agira de se demander comment la société française se modernise et comment les Français réagissent à ces mutations.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.