Utiliser "l’atlas des guerres et conflits" d’A. Cattaruzza
Vous êtes ici : Seconde

Utiliser "l’atlas des guerres et conflits" d’A. Cattaruzza

Jean-Pierre Costille
vendredi 28 février 2014

L’atlas des guerres et conflits d’Amaël Cattaruzza aux éditions Autrement peut être utilisé pour de nombreux aspects traités au lycée. L’ouvrage est par ailleurs chroniqué sur la Cliothèque.

Voici quelques propositions.

- Dans le programme de géographie de seconde sur « Gérer les ressources terrestres », on peut aborder le cas de l’Arctique et notamment aborder les ressources convoitées et les tensions entre les Etats.
On pourra utiliser la carte page 73 intitulée « routes et ressources : les nouveaux enjeux de l’Arctique ».

les zones grises

Les élèves pourront s’appuyer sur la légende pour rédiger un texte qui montre les ressources existantes (pêche, hydrocarbures, route maritime) puis ensuite choisir le cas de trois revendications autour de cette zone.

- Dans le programme de 1ère histoire en série ES/L

Dans le thème 2 « Guerres mondiales et espoirs de paix », on doit aborder le cas de l’ONU.
On pourra distribuer aux élèves les pages 32 et 33 et partager le travail en plusieurs groupes autour des trois thèmes suivants :
- Genèse et création de l’ONU
- Organisation et domaines couverts : le texte propose de réfléchir notamment sur le fonctionnement de l’ONU entre entité administrative et institution intergouvernementale.
- Echecs et réussites : le texte de la double page est à compléter avec la carte sur « les missions de l’ONU entre 1948 et aujourd’hui », disponible à la même page.

- En éducation civique juridique et sociale de 1ère générale, dans le thème 4 « la nation, sa défense et la sécurité nationale », la fiche éduscol propose de travailler autour du thème « les menaces potentielles et les missions de sécurité défense ». Parmi les pistes de travail, il est possible de s’intéresser aux « zones grises, terrorisme et piraterie »
A cet égard la page 40 et 41 est particulièrement utile. Elle définit la notion de zone grise en en énumérant les trois principes, puis montre qu’il s’agit d’un phénomène structurel et durable. Un schéma sur la notion, une carte mondiale des Etats défaillants et un flash sur les FARC de 1964 à 2008 permettent une approche variée.

- En terminale ES/L
Le thème 2 de géographie porte sur « les dynamiques de la mondialisation » et aborde notamment les territoires de la mondialisation.
La fiche éduscol rappelle que « la mondialisation a accru l’importance géostratégique des mers et océans, puisque le transport maritime est vital pour l’économie mondiale,…les flux empruntent des routes et des points de passages obligés souvent sensibles (piraterie, terrorisme) …Ce sont donc les Etats les plus impliqués dans la mondialisation qui s’efforcent de contrôler et de sécuriser les routes maritimes…. Le cas du passage de l’Arctique et de l’évolution des politiques de puissance maritime en Asie sont particulièrement révélateurs de ces tensions. »
Quelques documents utiles :
- « le détroit de Malacca : couloir stratégique » page 72
- la page 43 « le bassin somalien : vers une coopération internationale contre la piraterie »
La légende organisée peut être utilisée pour faire écrire les élèves. Elle propose en effet d’aborder le trafic maritime puis donne des exemples de piraterie, et enfin montre les efforts de protection du trafic ainsi que la lutte anti-piraterie.

Arctique

Par Jean-Pierre Costille

Clio-Lycée 2018

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Lycée.

Hébergement Clio-Lycée par