La dimension coloniale des mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France
Vous êtes ici : Terminale

Une fiche-tableau d’exemples

La dimension coloniale des mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

Thème : l’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

Dominique Chathuant
mercredi 10 février 2016

Cette fiche-tableau présente des exemples intégrer dans une composition sur les évolutions les plus récentes des mémoires coloniales de la Seconde guerre mondiale en France. Il s’intègre parfaitement à l’esprit du programme et permet de bonifier sa copie avec des exemples trop rarement cités dans copies de bac.

-->
Plantu, 2006
JPEG - 29.9 ko

Aux lycéens :

Cette fiche-tableau suggère des exemples de faits à citer en terminale dans une composition sur la dimension coloniale des mémoires de la Seconde guerre mondiale. Inclure une réflexion de ce type dans une étude de cas ou en tirer un paragraphe de composition sera clairement bénéfique pour le Bac et la mention. On peut ainsi consacrer un paragraphe à la mémoire post-coloniale de la guerre, en incluant Thiaroye, Sétif, Indigènes, les dissidenciés des Antilles [2] ou Addi Bâ, résistant guinéen dans les Vosges.

Aux enseignants :

Les Français les plus sensibles à la question du massacre de Thiaroye (Sénégal) en 1944, ont souvent le sentiment que la mémoire nationale occulte l’événement et que « les manuels scolaires », souvent plus visés que les programmes par l’opinion, cacheraient la vérité. L’existence même de cette mémoire autorise son intégration à un chapitre de terminale, le fait se révélant en totale cohérence avec le programme. Ce peut même être fait à côté de la mémoire française plurielle de Sétif, si l’enseignant a choisi de traiter de la mémoire de la Seconde guerre mondiale plutôt que de celle de la guerre d’Algérie. Sétif fait d’ailleurs coïncider les deux chapitres au choix de ce thème du programme de Terminale.

On peut aussi intégrer au chapitre des diapositives reprenant la couverture des deux livres récemment parus sur Addi Bâ, résistant guinéen des Vosges, l’affiche d’Indigènes (2008) ou le dessin de Plantu reproduit ici.

On peut ensuite distribuer en polycopié (2 pages en 1) ou mettre en ligne en PDF dans l’ENT du lycée cette fiche de synthèse. Il est possible de fabriquer aussi un test/quizz d’apprentissage en ligne à partir de ces informations ou d’utiliser la version DOC pour la faire compléter par les élèves durant leur travail personnel.

Par Dominique Chathuant

[1Combattants volontaires ayant quitté clandestinement les Antilles vichyistes, les dissidenciés sont passés par la Dominique, Sainte-Lucie, furent pris en charge par les Britanniques et la France libre et empruntèrent des transports de troupes américains réservés aux colored. Ils furent entraînés à Fort-Dix (New Jersey) et combattirent à Monte-Cassino et Royan dans la première DFL.

[2Combattants volontaires ayant quitté clandestinement les Antilles vichyistes, les dissidenciés sont passés par la Dominique, Sainte-Lucie, furent pris en charge par les Britanniques et la France libre et empruntèrent des transports de troupes américains réservés aux colored. Ils furent entraînés à Fort-Dix (New Jersey) et combattirent à Monte-Cassino et Royan dans la première DFL.

Enregistrer l'article au format PDF

Clio-Lycée 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Lycée.

Hébergement Clio-Lycée par