Accompagnement personnalisé / Enseignement d’exploration
Vous êtes ici : Seconde Enseignements d’exploration

Niveau Seconde - Des exemples d’activités

Accompagnement personnalisé / Enseignement d’exploration

Utilisation des cartes mentales et du brouillon au récit d’invention

Annie De Nicola
dimanche 9 juillet 2017

Deux exemples d’activités expérimentés en classe de Seconde qui peuvent être appliqués autant en accompagnement personnalisé que dans les enseignements d’exploration.

Préambule :
Cet article est adressé surtout aux jeunes collègues d’histoire et de géographie mutés en lycée qui vont découvrir les vestiges d’une réforme mise en place en 2010 sur l’accompagnement personnalisé au lycée d’enseignement général et technologique (voir BO du 4 février 2010) et qui est diversement appliquée tant l’accouchement fut difficile.

Les instructions officielles :
En classe de seconde, l’accompagnement personnalisé aide les élèves à s’adapter aux exigences du lycée, à acquérir des méthodes de travail et à construire leur projet d’orientation. Une marge d’initiative est laissée pour les équipes pédagogiques qui peuvent organiser selon leur orientation, annualiser ou organiser, selon un rythme plus court avec des changements de groupes d’élèves à partir d’une proposition de plusieurs ateliers construits à partir des compétences requises dans chacune des disciplines enseignées en classe de Seconde (c’est le choix adopté par mon établissement). A la base c’était conçu avant tout comme une activité à la fois pluridisciplinaire et transdisciplinaire.

Texte de référence "accompagnement personnalisé" : circulaire n° 2010-013 du 29-1-2010

Les modalités d’organisation de cet accompagnement sont laissées à l’initiative des équipes pédagogiques, de manière à leur permettre de répondre aux besoins des élèves de manière étroite et avec la souplesse nécessaire. Les enseignants de toutes les disciplines ont vocation à participer à ce dispositif.
Les équipes pédagogiques proposent les modalités d’organisation de l’accompagnement au conseil pédagogique, puis le chef d’établissement les soumet à l’approbation du conseil d’administration.
Au sein de l’établissement, l’accompagnement est construit en articulation avec le tutorat, les stages de remise à niveau et les stages passerelles, afin de favoriser une personnalisation du parcours de chaque élève.
Pour former les enseignants à la gestion pédagogique de ce dispositif, des actions de formation continue sont en cours dans les académies. Par ailleurs, de nombreuses académies ont mis en ligne des ressources, exemples d’organisation et d’activités possibles dans le cadre de l’accompagnement personnalisé.

Les raisons de la difficulté à mettre en place l’AP :
L’accompagnement personnalisé, un signe de reconnaissance dans la salle des professeurs par la communauté de collègues destinée à expérimenter cette trouvaille venue d’"en haut" pour faire apprendre autrement à nos chérubins en mal d’apprentissage par la "transversalité des compétences", par "l’école de la réussite", par "la pédagogie ludique", qui cherche désespérément à la rentrée des classes l’âme sœur, le binôme, celui ou celle qui élaborera le projet en commun.
Réforme, un mot déjà prononcé depuis plus d’un demi siècle et démultipliée en de nombreuses tentatives comme la réforme d’un ancien ministre de l’Education Nationale René Haby avec les fameux 10%, une sorte de copier-coller de celle de 2010, mais une réforme tombée dans les oubliettes depuis, comme celle-ci, la réforme des AP, en train de sombrer dans l’abîme qui pourtant à demander tant d’énergie, tant de réunions, tant d’inventivité et surtout un lourd travail de préparation si on respecte les textes officiels.

Surtout si l’enseignant n’a pas eu le choix, découvrant à la rentrée de septembre cet enseignement particulier, puisque pas disciplinaire mais pluridisciplinaire, il est donc pris dans l’urgence de mettre en œuvre rapidement cette activité. Toutes les disciplines sont concernées et en particulier nos matières en histoire et géographie qui ont paradoxalement perdu des heures d’enseignement pour le niveau de Seconde. Bien que Les AP alourdissent les services des professeurs et raccourcissent le temps de préparation pour l’essentiel, celui des cours destinés aux lycéens, le but initial du lycée, celui d’offrir un bagage solide de connaissances et égalitaires destinés à tous les enfants de la République, il ne faut pas les délaisser car ils permettent de maintenir notre enseignement en histoire et en géographie au lycée.

En dépit de toutes ces remarques l’accompagnement personnalisé peut être une belle expérience pédagogique car elle permet de travailler en équipe et en interdisciplinarité pour le bénéfice des élèves, leur permettant de décloisonner les méthodes et les compétences entre les disciplines. Mais si on respecte à la lettre l’esprit de la réforme de 2010 cela se fait au détriment de nos disciplines, histoire géographie, car les compétences spécifiques dans ces deux matières à faire acquérir à nos élèves ne sont plus une priorité.

Proposition de ressources :
Je joins plusieurs diaporamas comme exemples d’activités en accompagnement personnalisé en classe de Seconde, exposant les différentes projets transdisciplinaires (des compétences communes) et interdisciplinaires (entre les différentes matières) que j’ai pu mener avec mes classes.

Diaporamas :

  • Thème les cartes mentales
  • Thème du brouillon au récit d’invention

Par Annie De Nicola

Enregistrer l'article au format PDF

Clio-Lycée 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Lycée.

Hébergement Clio-Lycée par