Conséquences de l’émancipation britannique sur la fuite des esclaves des colonies françaises (1833-1848)
Vous êtes ici : Seconde Histoire Révolutions, libertés, nations à l’aube de l’époque contemporaine Libertés et nations en France et en Europe dans la première moitié du XIXe siècle Traite négrière, esclavage et abolitions Abolitionnisme et émancipation hors des colonies françaises

Conséquences de l’émancipation britannique sur la fuite des esclaves des colonies françaises (1833-1848)

Dominique Chathuant
mercredi 11 avril 2012

Extrait de Lennox Honychurch, The Dominica story, a history of the Island, MacMillan Education Ltd, London, Basingstoke, 1995, traduction : Dominique Chathuant, 1998.

La traduction est fidèle au titre original, bien que les esclaves ne soient pas des citoyens français mais des biens meubles. Le premier paragraphe est le texte de l’historien Lennox Honychurch. Le second, cité dans son livre, est celui d’un Américain visitant la Dominique entre 1833 et 1848.


Conséquence de l’émancipation, la Dominique se retrouva, une fois encore, en train d’influencer les événements des îles françaises voisines. L’esclavage ne fut pas aboli dans les colonies de Martinique et Guadeloupe avant 1848 et, pendant 14 ans, la liberté des côtes de la Dominique entraîna les esclaves français dans les turbulents canaux marins. John Gurney, un Américain qui visite la Dominique en 1840, décrit l’exode dans les lettres adressées à ses amis à New-York.

[…] depuis le signal de l’émancipation, plusieurs centaines d’esclaves, ont organisé leur fuite vers la Dominique, en particulier, je crois, ceux de la Guadeloupe. Ces pauvres créatures courent des risques prodigieux en tentant de traverser les eaux, dans de petits bateaux ouverts ; et nous sommes avertis qu’au moins le tiers d’entre eux a péri avant d’atteindre l’île. Un solide gaillard est arrivé sur la côte de la Dominique après un péril extrême sur ce qui restait d’un radeau qu’il avait construit à partir d’un robuste tronc […], On nous a rapporté d’excellentes nouvelles du comportement et de l’industrie de ces esclaves enfuis, une fois à la Dominique […]

Cité par Lennox Honychurch, The Dominica story, a history of the Island, MacMillan Education Ltd, London, Basingstoke, 1995

Par Dominique Chathuant

Clio-Lycée 2018

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio-Lycée.

Hébergement Clio-Lycée par